CR réunion exceptionnelle du 30/12

Publié: 5 janvier 2012 dans Compte Rendu AG
Participants :
Ferdinand,Yves,Vigilius,Graphique TK,Juste le blanc,Rachid,Teuf,Yvette,Manu
Sanja (presente par voix de fait, manu l’hebergeant ce jours la)
(Remarques de Ramiro : notez bien que seuls Yves et Ferdinand ont assisté à l’intégralité de la discussion (en deux temps) sur la « dictature du prolétariat » lancées par Yves. Manu, a quant à lui assisté à une seconde discussion revenant sur ce thème. La vision de Manu est pour le coup partielle puisqu’il n’a pas assisté au gros de la discussion portant sur la définition de ce que Marx et Engels entendaient par « dictature » c’est à dire un gouvernement de crise remettant aux Conseils ouvriers les pleins pouvoir)
=> remarque pour 28/12
>>>>>>>>>
Cette reunion fait suite à la copie d’un mail de Yves par Manu sur le mur du groupe.
CR Manu, enfin ce que j’ai pu en retenir.
>>>>>>>>>>>>>>>>>
Discussion autour des craintes de Yves sur la fameuse discussion ‘la dictature du prolétariat’ abordé lors de l’AG du 28/12
Ferdinand a bien rappelé que cette appellation n’avait rien à faire dans les réflections des indignés, comme il avait été relevé par ramiro (sur le ton ironique) le 28.
Il aurait été souhaitable que tous les participants/ isés sur ce points soit présents (GT, Manu…)
Mise en garde par GT, Manu, Vigilius (peut être pas cité tous le monde) sur la ‘police de la pensée’
Sinon, j’ai aussi mis en garde sur la crainte des participants (cas de Louisa  par ex) du groupe à poster depuis certaine altercation à direction  personnel du au source..
informer des sources .. ok.. en traiter les personnes d’extrémiste .. pas ok
Nous avons aussi discuté de la vision extérieure du groupe.
ce que j’ai pu en retirer comme conclusion :
– nécessité de mettre au point une liste de valeurs partagées par tous
– laisser la liberté à chacun de s’exprimer, toute information aux niveaux source (critique objective) est bonne à prendre tant que celle ci est impersonnelle (non dirigé vers un copain)
Présentation de Sanja au groupe (personne vivant dans un quartier et qui selon moi (manu) a toute les raisons d’être indignée)
>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>> fin CR by Manu 🙂
Je n’ai pas pris de notes en vue d’un CR. J’ai juste noté  ce qui m’a interpellé (quelques éléments très partiels).
Yves a affirmé à plusieurs reprise que « ça [des gens] daubait » sur Manu et Cédric et Rachid, que ce soit à l’AG du 28 ou à d’autres réunions soupes. Selon lui, ces personnes seraient à l’occasion considérées comme des taupes ou des infiltrés de l’extrême-droite.
>>>> rappel de conversation
Dam : Je n’ai jamais entendu de choses comme ça. D’autre part, je pensais qu’on était là pour résoudre des conflits. Or c’est exactement le contraire qui est en train d’être fait. Si c’est pour envenimer le conflit, je me barre.
Yves : Eh bien vas-y.
Dam : êtes-vous d’accord ?
Cédric me propose de rester…
>>>>>>>
Manu considère que les problèmes ont commencé avec ce qu’il appelle le débat sur les sources ; il évoque l’idée de mettre de côté les éléments perturbateurs… ??? pas le souvenir.. mais possible :p
Selon Yves, la page FB est devenu un site extrémiste : en effet, on y trouverait des citations de Marx, du prosélytisme pour lui. Dans ce sens, il cite un passage du Manifeste du parti communiste, qui mentionne l’idée de coercition (si qqun peut retrouver la citation). Il va jusque à affirmer que, lors de l’AG du 28, plusieurs personnes étaient favorables à la mise en place d’une dictature.
(Par la suite, j’apprends que la présentation faite par Yves de l’AG du 28, pendant que j’étais absent, était plus radicale encore qu’en ma présence. Il faisait état d’un petit groupe, quasiment une faction, pratiquant l’entrisme et visant délibérément à prendre le contrôle des Indigné-e-s avec des visées dictatoriales…).
Cédric s’interroge sur l’extrémisme effectif de ce « courant ».
Je rappelle que Marx est un philosophe, un économiste en plus d’être un politique et un militant révolutionnaire, et qu’il est enseigné à l’Université et que son héritage est revendiqué par des individus aussi bien-pensants que Alain Minc ou Jacques Attali. Je présente aussi ma version de l’AG (voir CR, sur le groupe FB), affirmant que personne ne s’est déclaré favorable à une dictature, que le thème a été lancé par Yves, alors que personne ne le jugeait pertinent pour les Indigné-e-s, tout le monde étant évidemment opposé à cette idée.
La discussion se tourne, assez rapidement sur un groupe de personnes qu’il faudrait, selon Yves il me semble, voir comme une entité : Ram, Tchop, Erwan, et éventuellement Dam. Selon Rémi-Dahu, les trois premières font partie du groupe Alsace Libertaire (ou du moins publient dedans ou ont des idées similaires).
Selon Cédric, ces gens-là tentent d’amener une tendance extrémiste, visant l’usage de la violence pour arriver à une dictature (prolétarienne). D’une part, il affirme qu’Erwan est un défenseur de l’action violente (un argument dans ce sens étant selon lui qu’il ait remis la question de la violence sur le tapis, à l’AG du 28). D’autre part, Ramiro chercherait à imposer des visées extrémistes (trotskystes ou staliniennes ?), ceci expliquant qu’il amène (NB : ce n’est pas lui qui l’a amené, au contraire, cf CR du 28) la discussion sur le thème de la dictature du prolétariat. Pour compléter cette analyse, il affirme que, pour eux (not. Ram et Erwn), les Indigné-e-s seraient des ennemis de la révolution (en faisant référence à l’opposition entre réformisme et révolution). Pour argument, il utilise le texte de Ram publié par le webmaster du Poisson Rouge et un texte publié sur Alsace Libertaire, tous deux défavorables aux Indigné-e-s (mais sans les contextualiser ni présenter éléments contradictoires, pourtant nombreux).
Je (Dam) cherche à préciser que le terme de dictature du prolétariat a été mis sur le tapis par Yves, et que personne n’a cherché à imposer de visée révolutionnaire au groupe des Indigné-e-s. Je mentionne que, bien au contraire, Ram avait plutôt imaginé les Indigné-e-s comme un genre de parlement des luttes sociales, perspective avec laquelle on peut être en désaccord, mais qui est loin d’être extrémiste… J’appelle à recentrer le débat sur la résolution du conflit.
Étant présent ce jour la (le 28) je confirme que Ram avait répondu par agacement et sur un ton ironique.. et qu’il ne voyait pas ce que ça venait foutre ici …
Le thème de la fonction de l’AG est évoqué.
Cédric propose, comme exemple, de prévalider des flys, pour permettre à qui veut de tracter quand ça lui prend.
Pascal s’oppose à l’idée que l’AG décide sur tout, et la voit plus comme un espace de coordination.
Rach affirme que s’il avait dû passer par l’AG, il n’aurait pas fait le dixième de ce qu’il a fait.
Yvette considère que l’AG devrait quand même avoir un certain rôle de contrôle de ce qui se fait au nom des Indigné-e-s.
Pascal analyse le comportement de certains comme une vigilance exacerbée et utile, vis-à-vis de l’antisémitisme ou de l’entrisme (notamment d’extrême-droite). Il invite à ne pas tomber de la vigilance dans la méfiance, la première étant une condition nécessaire de la confiance.
Rémi-Dahu relativise les problèmes, affirmant qu’il est normal de trouver des conflits et des affinités variables dans un groupe qui doit veiller à rester le plus œcuménique possible, dans une perspective humaniste.
Yves m’accuse grosso modo d’être un dictateur en herbe, sur la base d’une analyse de discours (j’aurais utilisé des termes comme « il faut »…). Il poursuit à peu près ainsi : « Ce type de personnages pensent avoir la vérité, et ensuite ils veulent l’imposer aux autres, éventuellement par la force. »
[C’est vrai que je l’ai à plusieurs reprise exhorté  à ne pas jeter d’huile sur le feu, à ne pas attiser les conflits, notamment quand il affirmait avec insistance que le groupe mis en procès avait des visées de contrôle, ou qu’ils disaient du mal de certaines personnes].
Cédric fait également remarquer que le fait de relancer des débats sur la page FB est préjudiciable à l’image du groupe, et il évoque la possibilité (au pire) que cette intention soit délibérée. Il fait également mention, à plusieurs reprises, de ce qu’il estime être des attaques dirigées contre lui personnellement. Il remarque également que tout ce qui se dit contre le sionisme est systématiquement attaqué par certains, et cela lui pose question.
Je confirme le CR de Dam et Manu, qui correspond bien à ce que j’ai vu et entendu.
j’ajouterais ma petite participation au débat:
Il y a de part et d’autre des soupçons incroyables de ‘prise de contrôle’ du groupe qui me paraissent largement infondés. A plusieurs reprises, dam comme ram ont soupçonné GT de vouloir influencer le groupe et contrôler son devenir. (remarque de Dam : cf chat)
Personnellement, je n’y crois pas une seconde. Ces soupçons sont particulièrement renforcés par le fait que GT a beaucoup contribué à la mise en place du forum et du site des indignés. Sa maladresse ayant été de lier sur un site les indignés à son blog personnel ‘Activeast’, qui est pour beaucoup le nœud du problème.
De fait, l’antagonisme entre R1, Dam, Ram et GT provenant en grande partie de ce blog et au fait qu’il soit relié de près ou de loin aux indignés, ce qui peut discréditer le mouvement sur Strasbourg dans son ensemble.
D’autre part, au cours de la journée du 28 décembre, il semble que des soupçons de ‘prise de contrôle’ par un groupe identifié comme ‘d’extrême gauche’ ont été émis par Yves. A nouveau, je n’y crois pas une seconde, si il existe des affinités entre des personnes qui ont un parcours politique déjà très riche, je ne crois pas à l’action d’un groupe structuré au sein des indignés pour les diriger insidieusement.
De ces soupçons, il ressort une volonté d’exclusion mutuelle entre ces deux pseudo-groupe, très bien exposé par vigilius comme un jeu de miroir. (remarque de Dam : cf chat)
J’invite donc ces personnes à dépasser leur positions et à reconsidérer ces soupçons ‘de prise de contrôle’ comme un effet de leur trop grande vigilance et de leur grille de lecture politique passé. Le mouvement des indignés est propice au dépassement de ces clivages au-delà d’inimitiés personnelles et de micro-événement passé. Pour le bien du mouvement, j’invite ces personnes au dialogue. Car actuellement, ce ‘conflit’ est très énergivore et détourne la motivation du groupe des véritables objectifs.
Cela dit, je ne prétends pas exprimer la vérité, mais mon interprétation de la situation qui vaut ce qu’elle vaut. Je n’ai fait que retranscrire mon intervention, en précisant certains points par écrit.
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s